• Encyclopédies

      • Encyclopédie de l'Agora

        Notre devise: Vers le réel par le virtuel!


      • Encyclopédie sur la mort

        L’encyclopédie sur la mort veut s'intéresser à ce phénomène sous ses multiples aspects et ses diverses modalités.


      • Encyclopédie Homovivens

        Encyclopédie sur les transformations que l'homme opère en lui-même au fur et à mesure qu'il progresse dans la conviction que toute vie se réduit à la mécanique.


      • Encyclopédie sur l'inaptitude

        Tout le monde en conviendra : c'est au sort qu'elle réserve aux plus vulnérables de ses membres que l'on peut juger de la qualité d'une société. Aussi avons-nous voulu profiter ...


      • Encyclopédie sur la Francophonie

        L'Encyclopédie de la Francophonie est l'une des encyclopédies spécialisées qui se développent parallèlement à l'Encyclopédie de l'Agora.

  • Dictionnaires
  • Débats
      • Le Citoyen Québécois

         Après la Commission Gomery, la Commission Charbonneau! À quelles conditions pourrions-nous en sortir plus honnêtes… et plus prospères

      • L'hypothèse Dieu

         Un nouveau site consacré au dialogue entre croyants et non-croyants a été créé. Son titre « L’hypothèse Dieu » annonce-t-il un vira...

  • Sentiers
      • Les sentiers de l'appartenance

        L'appartenance c'est le lien vivant, la rencontre de deux Vies : la nôtre et celle de telle personne, tel  paysage...Quand la vie se retire, le sentiment d'appropriation se substitue au ...

      • Le sentier des fleurs sauvages

        Nous sommes des botanistes amateurs. Notre but est de partager un plaisir orienté vers une science complète où le regard du poète a sa place à côté de celui du botaniste, du généticien, du gastrono...

      • L’îlot Louis Valcke

        Sur les traces de Louis Valcke (1930-2012), professeur, philosophe, essayiste, cycliste, navigateur et pèlerin. Spécialiste mondial de l’œuvre de Pic de la Mirandole.

  • La lettre
    • Édition

    Homo Vivens: l'association

    Une association pour la défense de l'humain en tant qu'être vivant

     

    La première mission assignée, en 1998, à l'Encyclopédie de l'Agora, mission que reflétait bien la devise, « Vers le réel par le virtuel », illustrait la crainte que nous inspiraient l'ordinateur et Internet. Ces nouveaux outils n'allaient-ils pas nous éloigner davantage, les enfants d'abord, du réel, de la nature, de la vie même? Déjà le robot, symbole et instrument de ce monde nouveau, s'imposait à l'horizon. La trajectoire de l'homme qui descend vers la machine et celle de la machine qui prétend monter vers l'homme allaient bientôt se rencontrer. Pour retarder cette rencontre, devions-nous tourner le dos aux nouveaux outils de communication et d'information? L'écriture avait soulevé des craintes semblables. Nous avons plutôt fait le pari d'utiliser les nouvelles technologies pour ce qu'elles sont en principe : non des substituts au réel mais des médias, c'est-à-dire des intermédiaires entre nous et le réel. Telle serait notre attitude à l'égard de la technique dans son ensemble : au lieu de nous asservir à sa logique sans finalité, la subordonner aux fins d'Homo Vivens.

    Au moment de créer le portail Homo Vivens, lequel comporte outre une nouvelle version de l'Encyclopédie de l'Agora, plusieurs autres sites1 nouveaux ou renouvelés, il nous est apparu nécessaire de préciser nos buts; d'abord en nous portant à la défense de cet homme en tant qu'être vivant que nous appelons homo vivens et qui nous apparaît comme l'espèce la plus menacée et la moins protégée en ce moment.

    Entre-temps, Wikipedia a couvert la planète de son information utile, résultat d'une admirable coopération, mais aussi de son savoir neutre et éclaté, lequel allait nuire à la formation ou au renforcement de convictions assez fortes pour sauver l'être incarné que fut homo sapiens jusqu'à ce jour. Il devenait nécessaire dans ces conditions de créer des synthèses, des oasis, des lieux où le fait n'est jamais dissocié de son sens.

    On ne peut atteindre un tel but que dans la mesure où l'on est indépendant aussi bien face aux institutions universitaires, condamnées à la neutralité par le grand nombre d'opinions à concilier, que face aux pouvoirs économiques et politiques.

    Vous êtes invités à devenir membres d'Homo Vivens et à contribuer par là au développement du nouveau portail. Vous êtes aussi invités à devenir vous-mêmes collaborateurs de l'un des sites, voire à en créer de nouveaux ainsi qu'à recruter de nouveaux chercheurs-rédacteurs bénévoles. Nous souhaitons enfin que vous puissiez contribuer au rayonnement de l'œuvre en la faisant connaître autour de vous et en contribuant à son financement, c'est-à-dire à sa liberté. Ce faisant, vous vous engageriez en tant que pionniers pour une cause dont l'importance ne peut que devenir de plus en plus manifeste. S'il existe mille organismes de défense des divers droits de l'homme, il n'en existe aucun dont la mission spécifique soit de protéger l'homme en tant qu'être vivant. La vie dont il est ici question, faite de couleurs, de créativité, de présence et de participation aux autres et au monde, n'est pas la santé, laquelle selon la conception dominante, consiste en l'absence de maladie et en une espérance de durée.

    Nous faisons le pari que cette vie peut toujours resurgir et s'élever au-dessus de ce qui a d'abord réduit son autonomie. Voici une liste de thèmes, de domaines et de situations où il faut faire preuve d'une vigilance particulière. C'est sur ces points cruciaux, et d'autres semblables, que porteront notre réflexion et notre action.

    1- Encyclopédies : de l'Agora, sur la mort, sur la Francophonie. dictionnaires : alter dictionnaire médico-pharmaceutique, dictionnaire sur les cinéastes anglo-saxons, anthologie Homo Vivens; sentiers : sentiers des fleurs sauvages, sentiers de l'appartenance; observatoires : observatoire Homo Vivens.

    Alimentation

    Veiller sur la qualité de l'aliment et sur la présence humaine à toutes les étapes de la production et de la consommation des aliments.

    Âme

    La perte de l'âme... et de la vie est indolore. Nous avons besoin d'indicateurs qui nous en avertissent.

    Aménagement
    Multiplier les points de vie au lieu de les faire disparaître au profit des équipements fonctionnels.

    Architecture

    C'est la vie des lieux que nous habitons qui rend possible cette symbiose qui est notre première protection contre la captation par le virtuel.

    Augmentation

    C'est le mot anglais enhancement qui illustre le mieux les effets attendus des diverses manipulations de l'homme au moyen, par exemple, de drogues qui activent la mémoire ou la performance sportive. Nous le traduisons par augmentation.

    Dépression

    Comment éviter de sacrifier son autonomie à des antidépresseurs dont on sous-estime généralement les effets secondaires indésirables ?

    Estime de soi

    Est-ce en transformant son corps par la chirurgie esthétique qu'on s'harmonise avec soi-même?

    Finance

    À mesure que la vitesse des transactions s'accroît, les fermetures d'usine deviennent des conséquences lointaines, inévitables, automatiques de la recherche du profit. Il s'ensuit des déracinements qui mettent en péril l'autonomie des personnes en cause.

    Maladie

    Bien la distinguer des états normaux qu'on a ajoutés à la liste des maladies pour pouvoir les traiter par des médicaments.

    Médias

    Gare à ces techniques d'intoxication par les images et les sons au service d'une logique industrielle et commerciale!

    Mort

    Cette mort, où l'on est confronté au double piège de prolonger la vie artificiellement pour ensuite l'interrompre plus artificiellement encore, est-elle une fatalité?

    Naissance

    Est-il bien nécessaire que tout commence dans une éprouvette pour se terminer devant un moniteur?

    Performance

    À l'occasion, elle est un jeu qui plaît aux jeunes; devenue règle de vie, elle réduit le corps à un instrument de la volonté, comme dans le sport olympique actuel … Vivre consiste-t-il donc à fonctionner?

    Sens

    Alerte! Car nous devenons ce que nous voyons, ce que nous entendons, ce que nous mangeons...

    Solitude

    En sommes-nous vraiment réduits à ne pouvoir y échapper que par des contacts avec des robots animaux?